Strass Syndicat du travail sexuel - TravailleurSES du sexe en lutte !

CAUSETTE EST ABO, CAUSETTE EST MINABLE, CAUSETTE EST ABOMINABLE

Après « Les jeunes pour l’abolition » et leur méprisante vidéo auxquelles de très bonnes réponses ont été apportées ici et , c’est aujourd’hui l’initiative putophobe de Causette que nous découvrons.

Et parce que, quand on n’aime vraiment pas les putes et qu’on veut vraiment buzzer, il serait dommage de ne pas surenchérir avec du racisme, de la transphobie, et des blagues sur les violences sexuelles, c’est de tout cela en même temps que nous gratifie ce torchon prétendument féministe.

Quelques extraits, mais vous trouverez sous l’article les captures d’écran qui vous permettront de lire en intégralité les 55 bonne raisons de ne plus acheter Causette.

PUTOPHOBIE / SEXISME :

« parce qu’on ne souhaite à personne d’être un enfant de putain, faudrait voir à essayer d’arrêter de leur en faire »

« parce que vous n’aimeriez pas que votre femme couche avec un type qui va aux putes »

« parce que, si vous n’aimez pas les filles qui simulent, vous aimez encore moins celles qui comptent leur argent en regardant leur montre »

« parce qu’il y a toujours moyen de se fabriquer une pute acceptable avec une pastèque trouée »

« parce que vous ne pouvez pas vous empêcher de tomber amoureux des femmes avec lesquelles vous couchez »

« parce qu’une pipe à 10 euros c’est comme un parfum à 10 euros ça pue »

BLAGUES SUR LES VIOLENCES SEXUELLES / INCITATION AU VIOL

« parce que toutes ces adolescentes étrangères formées à la va-vite dans des centres de dressage n’ont plus le respect du travail bienfait »

« parce que quitte à se taper une fille qui n’en a pas envie, autant la violer c’est moins cher (mollo, on rigole) »

RACISME

« Parce que, tant qu’il y aura des ÉTRANGÈRES qui mangent la… euh… le pain des françaises, vous boycotterez la prostitution »

« « parce qu’une « mama » (mère maquerelle africaine) qui vous fait avorter a coup de pieds dans le ventre n’a rien d’une bonne mère »

« parce que 80 à 90% des prostituées en France sont étrangères contre 20% dans les années 90. Et que, sans faire du Montebourg, ce n’est pas une bonne nouvelle »

« parce que le « consentement » des filles de l’Est est obtenu en les brisant psychologiquement : viols correctifs, enfermements, coups, privation de nourriture. Complice ? »

TRANSPHOBIE

« parce que vous n’êtes jamais sure que cette « fille » qui vous excite tant n’en a pas une plus grosse que la vôtre »

Pour nous contacter

STRASS, Syndicat du Travail Sexuel
c/o Acceptess-T
39 bis Boulevard Barbès
75018 PARIS

contact@strass-syndicat.org

 

PERMANENCE DU STRASS

Nous vous accueillons tous les lundis de 17h00 à 20h00 dans les locaux d’Acceptess-T :

39 bis Boulevard Barbès Paris 18

M° Barbès, ligne 4 –

L’étage et le code d’accès des locaux vous seront communiqués en appelant au :
01 42 29 23 67
ou au
07 60 42 51 80

La permanence est exclusivement réservée aux TravailleurSEs Du Sexe. Elle met à votre disposition un espace de santé sexuelle et elle vous permet de venir parler de vos difficultés. C’est également un lieu de convivialité où s’invitent les discussions de toutes sortes, les colères ou les fou rire autour d’amuses gueules et de rafraichissements.

DépriméE ou bout en train, TDS de tous horizons et tout corps d’activité, vous êtes bienvenuEs… N’hésitez pas.

 

 

 

Nous contacter en cas de violences : violences@strass-syndicat.org

Paypal

LikeBox Facebook

TL Twitter